Le Dipladénia est une plante tropicale avec de belles fleurs colorées. Celles-ci peuvent être rouges, roses ou blanches, selon la variété. Mais elles ont une forme commune qui imite celle de la trompette, un peu comme l’Hibiscus. Cette plante grimpante, robuste et vivace ne survit pas dans les régions où l’hiver peut descendre à -5 °C, car ses feuilles gèlent à partir de 0 °C.

Il fait partie de la famille des Mandevilla. D’ailleurs, on considère généralement que ce sont les mêmes plantes. Bien qu’ils soient similaires, le feuillage du Dipladénia est un peu plus petit et la plante ressemble davantage à un arbuste. Cependant, les deux ont les mêmes exigences de soin et de croissance.

Grâce à la couleur vive de ses fleurs et la nature même de la plante qui peut grimper le long d’une grille, elle est très prisée pour décorer un jardin. Elle se marie très bien avec les autres espèces et peut cohabiter avec elles dans un même pot.

Comment reconnaitre un Dipladénia ?

Cette plante est l’une des centaines d’espèces de Mandevilla. Il est apprécié pour sa pousse qui se fait à la verticale. Il peut donc croître sur un mur dès lors que vous y posez un support sur lequel il peut grandir et s’élever. Sa particularité est que ses vignes peuvent atteindre une longueur – ou plutôt une hauteur – de 5 m, ce qui est idéal si vous comptez concevoir un mur végétal ou recouvrir une partie de votre clôture de feuilles et de fleurs. En effet, en plus du feuillage vert très fourni, la plus grande valeur ornementale de cette plante est ses grandes fleurs en forme d’entonnoir.

Pendant la période de floraison, cette plante affiche ses plus belles couleurs, ce qui lui vaut du succès auprès des paysagistes, des jardiniers ainsi que des décorateurs d’extérieur. De mai à octobre, les fleurs blanches, roses ou rouges révèlent toute leur splendeur. Pour une déco d’intérieure, la plante en pot est idéale pour décorer votre salon, mais aussi votre balcon et/ou votre terrasse.

Le Dipladénia peut croître facilement sur un mur et le décorer

Comment l’aider à bien pousser ?

Cette plante adore pousser en plein soleil et dans un sol humide et bien drainé. Elle ne tolère pas le gel. Autrement dit, si vous vivez dans une zone à climat froid, il est préférable que vous n’oubliiez pas votre plante à l’extérieur et que vous le rentriez plus tôt à l’intérieur. D’ailleurs, il convient parfaitement comme plante d’intérieur jusqu’à ce que les températures soient plus clémentes. Dans les régions chaudes où les hivers ne descendent pas vers les températures extrêmes (5 °C par exemple), le Dipladénia est une plante vivace à feuilles persistantes qui peut produire de belles fleurs tout au long de l’année.

Apportez de la lumière pour plus de chaleur

Cette plante fleurit mieux sous les rayons chaleureux du soleil. Le soleil le matin, l’après-midi et le soir favorise la floraison. Par conséquent, l’endroit où vous comptez l’installer doit être aussi chaud que possible, ensoleillé et protégé de la pluie et du vent. Une bonne ventilation est également importante, afin que l’air autour de la plante ne s’accumule pas. Cela s’applique à une culture sur le balcon ainsi que dans l’appartement.

Dans l’appartement, un endroit protégé des courants d’air et devant une fenêtre orientée Est ou Ouest est recommandé. Évitez la lumière directe du soleil en été et, si nécessaire, ombragez le site. Les températures résidentielles normales sont suffisantes pendant la phase de croissance principale.

En général, le Dipladénia a besoin de 6 à 8 heures d’ensoleillement par jour, mais il supporte également l’ombrage partiel. L’un des avantages de le planter dans un pot est la possibilité de le déplacer selon vos besoins. Par exemple, si vous vivez dans une région très chaude, il est recommandé de déplacer votre plante dans un endroit ombragé en milieu de journée pour vous assurer que les feuilles ne flétrissent pas sous la chaleur intense.

Surveillez la qualité du sol

Cette plante a besoin d’un sol sablonneux et bien drainé avec beaucoup de matières organiques mélangées. Ses racines se développent mieux si elles sont enterrées dans une terre riche en substrats frais, perméable et nutritive. Il devrait être meublé et enrichi en humus. Un bon mélange pour cette plante est une combinaison de mousse de tourbe, de sable de construction et de feuilles mortes. Mais, vous pouvez aussi combiner de la terre tourbeuse avec de l’argile et du sable grossier.

Le sol peut être conventionnel pour les plantes de balcon ou un terreau à base de compost disponible dans le commerce, qui est mélangé avec du sable ou du gravier fin. Le substrat peut être neutre ou légèrement acide / calcaire, avec un pH compris entre 6,0 et 6,5. Sinon, vous pouvez aussi fabriquer un composteur pour votre jardin.

Contrairement à de nombreuses plantes à fleurs, le Dipladénia supporte un certain niveau de sécheresse tout en continuant à fleurir. Cela dit, il préfère un niveau d’humidité constant. Par conséquent, vous devriez essayer de garder le sol humide, mais pas mouillé. Lors de l’arrosage, assurez-vous d’arroser lentement pour donner au sol le temps d’absorber l’humidité. Lorsque vous utilisez un tuyau, vaporisez également les feuilles.

Apprenez à bien le planter

Cette plante a besoin de 6 à 8 heures d'ensoleillementUne plantation dans le lit de jardin n’est pas recommandée, car cette espèce ne supporte pas le froid hivernal. Une plantation dans des seaux ou un bac de balcon est plus adéquat et généralement le choix habituel de ceux qui le cultivent. Cependant, cette plante peut être installée à l’extérieur en été où elle peut rester pendant l’automne tant que le temps ne l’expose pas au gel.

Par ailleurs, il convient de noter que cette plante pousse relativement vite et forme de longues vrilles. Par conséquent, vous devez choisir un pot de taille moyenne ou assez grande, avec des trous de drainage de l’eau depuis la soucoupe. Ainsi, la plante peut drainer l’excès d’eau ou d’eau de pluie.

Pour optimiser le drainage, mélangez le terreau avec du gravier grossier et des éclats d’argile. Les racines pourront atteindre l’eau plus facilement de cette manière. Placez-les au font du pot, mais posez une petite toison pour les séparer du substrat que vous mettez par-dessus.

Une fois que vous avez fait toutes les étapes précédentes, plantez votre Dipladénia et remplissez votre pot de terre. Procédez enfin à l’arrosage.

Comment arroser cette plante ?

Dans la phase de croissance et de floraison, le Dipladénia a besoin de suffisamment d’eau. Il est généralement arrosé modérément et pas trop. Un approvisionnement en eau tous les 8 à 10 jours est tout à fait suffisant. En été, vous devez le faire plus fréquemment. Cette plante n’aime pas les sols gorgés d’eau. Par conséquent, l’eau doit être éliminée régulièrement s’il y en a trop.

Par ailleurs, le substrat ne doit pas sécher non plus. Idéalement, il faut donner à cette couche le temps de sécher avant chaque arrosage. Il faut que vous lui apportiez une humidité suffisante qui est obtenue par des pulvérisations fréquentes, avec des quantités moindres.

Comment le fertiliser et quels engrais utiliser ?

Les besoins en nutriments de cette plante à fleurs sont relativement élevés, en particulier durant la période de floraison. Afin de répondre à cette demande, vous pouvez utiliser de l’engrais liquide organique modérément concentré à partir d’avril. Vous l’administrez toutes les 7 à 15 jours en le mélangeant avec l’eau de l’arrosage. La posologie doit être respectée selon les instructions du fabricant. La fertilisation devrait être interrompue au début du mois d’août, car le Dipladénia entre dans sa phase de repos.

Si vous avez l’habitude de cultiver des plantes à fleurs, normalement, vous devez utiliser un engrais à libération lente. Pour cette espèce, vous n’aurez probablement pas de soucis à vous faire pendant les premiers mois. Après cela, vous devrez fertiliser régulièrement. Vous pouvez soit utiliser l’engrais liquide toutes les deux semaines, soit ajouter de l’engrais à libération lente à votre sol. Pour ce cas-ci, suivez toujours les instructions sur l’emballage du produit.

À quelles températures et niveaux d’humidité devez-vous garder votre Dipladénia ?

Rappelons que c’est une plante provenant des régions tropicales. En ce sens, elle a besoin de températures chaudes avec un taux d’humidité élevé. Durant la nuit, il est conseillé que vous installiez votre plante dans un endroit faisant entre 18 °C et 21 °C. Quant à l’humidité, le brouillard se dispersant durant la nuit suffit à apporter le niveau d’hygrométrie nécessaire à la plante.

Que faire en cas de rempotage ?

Pour que la pousse des fleurs de votre Dipladénia soit plus cohérente, ne le rempotez pas dans un pot qui soit plus grand que celui où il a grandi. Cela pourrait le pousser à dépenser plus d’énergie pour la pousse de ses racines plutôt que de ses fleurs. Il se peut que vous ayez moins de fleurs jusqu’à ce que les racines atteignent le fond du pot.

Si votre plante possède de longues racines et a besoin d’un plus grand pot, recherchez-en un plus large, mais pas beaucoup plus profond que le précédent. Cela permettra aux nouvelles racines de croître selon les besoins tout en permettant à une grande partie de son énergie d’être consacrée aux fleurs. Assurez-vous également que votre pot a un bon drainage.

Quels sont les risques ?

Fleur d'intérieur et d'extérieur par excellenceSi la ventilation n’est pas optimale, une attaque de champignon peut survenir. Le traitement le plus dangereux pour cette plante est l’engorgement, qui peut entraîner sa mort sur une plus longue période. Parfois, les feuilles peuvent jaunir. En hiver, les températures froides peuvent en être responsables. En été, le jaunissement de certaines feuilles est normal et non une maladie.

Quels sont les parasites ravageurs ?

Pucerons

Une infestation de parasites ravageurs ou l’apparition d’une maladie ne survient généralement qu’à des endroits défavorables ou à cause d’un mauvais entretien. Cela peut conduire à une attaque de pucerons, surtout au début de l’été. Si vous constatez une infestation, vous pouvez l’éliminer en utilisant la puissance d’un jet d’eau ou en brossant avec une solution savonneuse-alcoolique.

Cochenilles

En été, les cochenilles apparaissent si votre Dipladénia n’a pas été arrosé sur une longue période. S’il y a une infestation en hiver, elle est généralement due à une humidité trop faible. Cependant, elles peuvent être éradiquées par l’application quotidienne d’une solution de savon lubrifiant et d’alcool ou d’huile d’olive. Sinon, vous pouvez accueillir des mouches Ichneumon qui sont les premiers ennemis de ces ravageurs. Si cela ne suffit pas, référez-vous à un professionnel qui proposera normalement des pulvérisations ou d’autres solutions qui sont simplement mises dans le sol.

Araignées rouges

Les tétranyques tisserands sont facilement identifiables à leurs cocons fins. Ils aiment infecter les plantes quand celles-ci sentent qu’il fait trop chaud. Les acariens prédateurs PP ou Phytoseiulus persimilis, que vous pouvez acheter dans un point de vente d’insectes utiles, sont particulièrement efficaces pour lutter contre ces parasites. En plus des acariens prédateurs, une solution de savon-alcool peut également être utilisée ainsi que des agents de pulvérisation appropriés vendus chez les commerces spécialisés.

Comment multiplier le Dipladénia ?

La multiplication de cette espèce est possible par bouturage. Il convient de noter que la plante mère doit être mature et en bonne santé.

En règle générale, pour un bouturage annuel, la plante produit suffisamment de pousses qui peuvent être utilisées comme boutures. Au printemps, vous les coupez sur une longueur de 10 à 15 cm de long à partir d’un nœud foliaire. Vous retirez les feuilles et les bourgeons de la partie inférieure de la bouture.

Vous plongez ensuite la base de la bouture dans de l’hormone de bouturage en poudre pour favoriser l’enracinement. Puis, vous la plantez dans un sol de culture que vous avez préalablement préparé en y ajoutant du substrat, de l’engrais et une base de drainage si vous avez choisi un pot. Humidifiez le substrat et le recouvrez-le d’un film perméable à la lumière ou utilisez une serre.

Pour que les conditions de pousse soient optimales, placez votre pot dans un endroit lumineux où les températures tournent autour de 25 °C. N’oubliez pas d’aérer la pièce où votre plante est placée, environ tous les 2 jours, pour qu’elle ne soit pas envahie par de la moisissure et des parasites.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here