Le lys asiatique vous a toujours fait envie à chaque fois que vous avez eu l’occasion d’en admirer un, tellement il subjugue. Ses couleurs variées, sa forme, tout chez lui donne envie d’en planter. Vous avez de la chance car ce bulbe résistant est plutôt facile à cultiver chez soi. En pot ou en terre, on vous propose de découvrir dans ce qui suit tout ce qu’il faut pour réussir votre culture et entretenir la plante.

Description de la plante

Les 6 pétales très caractéristiques de cette fleur de lys adoptent une belle forme en étoile qui s’ouvre vers le haut. Mais ce type de lys adopte en fait plusieurs formes et couleurs selon les variétés. Sa tige qui peut aller jusqu’à un mètre de hauteur est recouverte de petites feuilles étroites. On retrouve au sommet une (solitaire) ou plusieurs fleurs. Ces dernières peuvent aussi être horizontales, dressées, en turban, en coupe et bien sûr avec différentes teintes plus époustouflantes les unes que les autres, passant du blanc au rouge vif.

Pour le bulbe, celui du lys asiatique se reconnait par ses écailles très charnues. Il a pour particularité de développer également des racines sur le haut (appelés racines adventives), tandis que les autres bulbes n’en développent que sur le bas. Cette spécificité est la raison pour laquelle sa culture nécessite une profondeur de sol plus importante que les autres. Une autre de ses authenticités est de ne pas être mellifère. Sa ou ses fleurs ne sont donc pas exploitées par les abeilles (qui nécessitent un pollen et un nectar de qualité).

Les Lys Asiatiques sont d'une telle splendeur

Période de culture favorable à la plante

2 périodes sont reconnues pour être favorable à la culture de cette variété de lys :

En Octobre, c’est-à-dire en automne, au moment où le dipladénia dévoile ses fleurs rouges, roses ou blanches. A cette période de l’année, le sol est encore bien chaud et donc facile à travailler. Plantées à ce moment, les racines du lys pourront prendre dans le sol avant que l’hiver ne pointe son nez. Vous obtiendrez ainsi une floraison à partir du mois de mai de l’année qui suit.

Le début du mois de Mars jusqu’à la mi-Avril, soit au début du printemps, est aussi un moment idéal pour procéder à la culture. La floraison se fera alors un peu plus tard, vers mi-Juin ou Juillet.

Planté en automne comme au début du printemps, sa floraison reste de 3 semaines à peu près.

Plantation du lys

Que ce soit par choix ou par nécessité, le lys peut trouver sa place en terre ou en pot.

–       Culture en terre

Le lys asiatique est loin d’être la plante la plus exigeante en termes de qualité de sol. Le point où il faudra toutefois faire particulièrement attention est le drainage du sol. En effet, pour qu’il pousse bien, il devra être planté dans un sol bien drainé (sans être trop regorgé d’eau) et avec une bonne teneur en humus. Tous les sols sont loin de se valoir en teneur, mais cette qualité peut être améliorée en le mélangeant avec un terreau de feuille.

Pour favoriser au mieux la pousse, il est également possible d’enrichir la terre (et de l’alléger aussi) en la mélangeant avec du sable. Il faudra choisir un emplacement favorable qui pourra assurer à la plante bulbeuse d’avoir assez de soleil mais pas trop, et d’être protégée du vent. Pour la profondeur du sol, il faudra enterrer la plante à environ 15-20cm et avec 20cm de distance entre chaque trou. Plus tous ces éléments seront réunis, plus la pousse sera bonne et la floraison époustouflante.

–       Culture en pot

Malheureusement, un sol calcaire ne permet pas de cultiver en terre toutes les plantes. Parfois, il faut donc se résoudre à procéder à une plantation en pot. Dans ce cas-là, il faut opter pour les grands pots à fond percé (ou le percer soi-même). Il sera ensuite nécessaire de mélanger une bonne terre, du terreau et du sable en quantité égale pour assurer un bon drainage. Une petite couche de gravier ne sera pas de trop pour une évacuation rapide de l’eau en surplus.

Veillez à ce que le pot ne se retrouve pas à côté d’une trop grande source de chaleur (cheminée ou radiateur) au risque de voir le lys se dessécher. Faites leur bénéficier de la lumière naturelle en les plaçant près d’une fenêtre ou sur un balcon…

Entretien de la plante

De jolies fleurs à avoir dans son jardinLa culture du lys asiatique n’est pas l’étape finale pour obtenir une belle plante. Après avoir mis la plante à bulbe en terre ou en pot, il reste encore du travail à effectuer (et de manière régulière) pour assurer une belle floraison.

L’entretien commence idéalement par la pose d’un paillis pour maintenir la fraicheur de la terre. Un paillis constitué d’écorce, de tontes de gazon, de feuille ou même de paille fera très bien l’affaire. L’arrosage régulier sera aussi incontournable, mais comme le lys n’aime pas le trop d’humidité, il ne faudra pas que le sol soit détrempé.

Il arrive souvent que lors de la floraison le poids de la fleur soit trop important pour la tige. Celle-ci aura alors tendance à se courber. Pour éviter cela, le mieux est d’anticiper et de poser des tuteurs (assez discrets) pour maintenir la tige bien droite dès leur croissance. Ça leur évitera aussi de courber à cause du vent. Ce problème n’en sera pas un si la plante est disposée dans un massif puisqu’elle pourra s’appuyer sur ses voisins proches.

Pensez également à enlever les fleurs au fur et à mesure qu’elles se fanent ou que les insectes les endommagent. Cette action sera certes utile pour le côté esthétique, mais elle sera surtout nécessaire pour permettre la reconstitution des réserves du bulbe.

Des plantes à associer avec lui

Si votre culture est en pot, la question ne se pose pas. Autrement, il y a des associations qui marchent un peu plus que d’autres avec ce lys-ci. Par exemple, les rosiers à fleurs vives serviront parfaitement à décorer la partie inférieure un peu nue de la tige. Les agapanthes, les hydrangeas blancs ou encore les hortensias bleus fonctionnent aussi très bien avec lui. Découvrez également nos astuces pour composer une jardinière de vivaces.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here