Comment et pourquoi réussir l'association de légumes dans le potager ?

Une bonne association de légumes dans le potager permet de profiter de plusieurs avantages, notamment d’une culture réussie. Les plantes potagères ont leur préférence en matière de cohabitation. Elles se développent dans de conditions favorables lorsqu’elles sont bien accompagnées. Vous parvenez à tirer le meilleur de votre jardin en les respectant. Dans ce guide, vous allez découvrir comment bien associer les plantes et les intérêts de ces combinaisons.

Quelles sont les différentes associations de légumes dans le potager ?

Une association allélopathique

Présentation de l’association allélopathique

Une association allélopathique de légumes dans un potager consiste à cultiver des plantes potagères capables de cohabiter. Elles peuvent avoir des impacts négatifs entre elles, dans le cas contraire. Il devient alors capitale de planter côte-à-côte les végétaux qui ne risquent pas de se détruire. Une plante potagère parvient à cohabiter avec une autre, si elle supporte son émission de substances organiques. Il est important de savoir que les végétaux présentent un effet inhibiteur ou stimulateur, selon leurs voisins. Ces substances organiques maintiennent les végétaux en vie.

Comment et pourquoi réussir l'association de légumes dans le potager ?

Elles sont produites grâce à divers phénomènes, à savoir :

  • La décomposition de la litière ;
  • La volatilisation ;
  • L’exsudat racinaire ;
  • Le retrait des parties aériennes.

Deux plantes potagères sont bonnes compagnes lorsque leur association a un impact positif sur leur croissance et leur rendement. Beaucoup de jardiniers estiment essentiel d’appliquer cette technique pour une récolte réussie.

Illustration de l’association allélopathique

Voici un tableau illustratif de l’association allélopathique. Vous allez y trouver des exemples de légumes potagers, de leurs plantes compagnes et des cohabitations à éviter.

LégumeAssociation adaptéeCohabitation à éviter
AilPomme de terre, concombre, tomate, laitue, cornichon, betterave, navetHaricot, chou, petit pois
ArtichautLaitue, asperge
AspergePetit pois, tomate, persil, poireauAil, oignon, betterave, échalote
AuberginePersil, piment, tomate, haricot, petit pois, estragonPomme de terre, oignon
BetteraveAil, oignon, haricot, radis, chou, céleri, laitueEpinard, carotte, asperge, tomate
BrocoliPomme de terre, sauge, céleri, fève, capucine, menthe, aneth, origan, oignonTomate, laitue, fraise
CarottePetit pois, ail, endive, salade, ciboulette, poireau, aneth, salade, radis,Menthe, betterave
ChouPomme de terre, romarin, sauge, menthe, betterave, fève, camomille, origan, oignon, hysopeTomate, fraise
Chou de BruxellesPomme de terre, romarin, sauge, menthe, céleri, hysope, aneth, fèveFraise
CitrouilleRadis, fève, capucinePomme de terre
CéleriAil, oignon, chou, poireau, tomatePomme de terre, persil, carotte
ConcombreOignon, laitue, haricot, chou, anethRadis
CourgettePomme de terre, oignon, petit pois, haricot, échalote, cibouletteRadis, concombre
EpinardOignon, petit pois, chou, aubergine, céleri, fraiseBetterave rouge
EchaloteLaitue, tomate, betterave, fraisePetit pois, haricot
HaricotPomme de terre, courgette, carotte, laitue, chou, céleri, radis, aubergine, fraiseOignon, ail, petit pois, poireau
LaituePetit pois, radis, chou, betteraveChou, persil, céleri
NavetPetit pois, ciboulette, céleri, ail, épinardRadis
OignonFenouil, laitue, tomate, poireau, carotte, betteravePetit pois, pomme de terre, haricot, chou
PimentCarotte, basilic, oignonFenouil
Petit poisCarotte, concombre, aubergine, navet, asperge, tomate, épinard, laitue, radis céleri, haricotAutre variété de pois, poireau, haricot, oignon, ail, échalote
PoivronPetit pois, tomate, oignon, aubergine, carotte
PoireauEpinard, carotte, tomatePetit pois, haricot
Pomme de terreHaricot, ail, fève, céleri, petit pois, chouCourge, concombre, oignon, aubergine, tomate, cornichon
RadisCresson, salade, tomate, haricot, tomateConcombre, cerfeuil
TomateBasilic, poireau, carotte, asperge, ciboulette, aneth, basilic, persil, radis, céleriPetit pois, pomme de terre, haricot, fenouil, betterave

 

Une association selon la vitesse de croissance et l’espace

Description de l’association selon la vitesse de croissance et l’espace

Ce type d’association est un autre critère permettant aux légumes dans le potager de cohabiter. Une plante se distingue d’une autre par sa vitesse de croissance et la place nécessaire. Il est intéressant de classer les végétaux selon ces deux paramètres pour trouver des avantages.

Comment et pourquoi réussir l'association de légumes dans le potager ?

Illustration de l’association selon la vitesse de croissance et l’espace

La vitesse de croissance et l’espace impliquent différents paramètres, à savoir :

  • La hauteur des plantes potagères : un végétal est caractérisé par son besoin en lumière nécessaire pour la photosynthèse, un processus important pour obtenir de la matière organique. Certaines plantes demandent une exposition ensoleillée, tandis que les autres requièrent un emplacement à mi-ombre ou à l’ombre. Il est alors conseillé de les associer selon l’ombrage qu’elles peuvent s’offrir les unes aux autres.
  • La demande en substances nutritives : les plantes ont besoin de nutriments et d’azote pour se développer. Certaines en demandent plus que d’autres. Par exemple, le concombre est plus gourmand à ce niveau que l’ail. N’hésitez pas à placer côte-à-côte les plus et les moins exigeants pour créer un équilibre.
  • L’espace disponible : il peut être tentant de réduire une zone entre deux légumes pour économiser de l’espace. Ce type de disposition expose à l’asphyxie des plantes, à des problèmes de croissance et à un souci de rendement. Veillez à respecter une surface d’au moins 55 cm entre chaque ligne de plantation.
  • La vitesse de croissance : il est recommandé d’associer les plantes qui poussent vite avec celles qui présentent une vitesse croissance lente. Ces deux catégories de végétaux doivent avoir un besoin en soleil différent pour bien cohabiter. Par exemple, celles qui se développent rapidement nécessitent une exposition ensoleillée importante.
Vous aimerez aussi :  Comment réussir un potager naturel ?

Une association avec des plantes aromatiques

Description de l’association avec des plantes aromatiques

Un jardin potager est indissociable des agents pollinisateurs. Il est impossible d’aboutir à une récolte, sans ces eux. Ce sont les papillons, les abeilles, les bourdons et les différents insectes. Les fleurs aromatiques vont servir d’appât pour les attirer. Les fleurs aromatiques sont aussi utiles dans l’optique où elles chassent des insectes indésirables. Elles éloignent ces petites bêtes en libérant une odeur répulsive qui perturbent leurs sens olfactifs.Les jardiniers aguerris connaissent cette astuce. Ils cultivent alors, au milieu du potager, des fleurs aromatiques pour protéger la culture. Les insectes indésirables changent de direction en sentant l’odeur répulsive, au lieu de se poser sur les légumes.

Illustration de l’association avec des plantes aromatiques

Vous allez trouver dans les lignes suivantes des idées de plantes aromatiques, essentielles pour l’association de légumes dans le potager :

  • Absinthe : cette plante aromatique appartient à la famille des Astéracées. Elle dispose d’un pouvoir allélopathique grâce aux substances produites par ses racines. Il est recommandé de l’installer à au moins 1 m d’une culture. Le végétal est apprécié pour son odeur répulsive contre la piéride du chou, les pucerons et les altises.
  • Aneth : cette plante herbacée se trouve souvent dans des jardins potagers. Elle est caractérisée par sa hauteur importante et son odeur répulsive. Elle protège la laitue, le concombre, l’oignon, le cornichon ou encore la betterave. Placez-la au centre de lignes de plantation.
  • Basilic : de la famille des Lamiacées, ce végétal aromatique est réputé pour ses vertus médicinales. Son odeur empêche les aleurodes et les pucerons d’atterrir sur la courgette, le concombre, les piments, le fenouil, le potiron, le chou, la courge ou encore la courgette. Sa propriété stimulante est bénéfique pour la tomate.
  • Coriandre : cette plante herbacée est issue de la famille des Apiacées. Elle est non seulement aromatique, mais aussi médicinale. C’est le choix des jardiniers désirant attirer des agents pollinisateurs tels que la mouche tachinaire et les insectes diptères. Elle protège des doryphores, des pucerons et des mouches de carottes. C’est un bon compagnon pour la pomme de terre, les petits pois, la betterave, le concombre et les choux. Attention, la sauge et le fenouil le détestent.
  • Menthe : la plante herbacée attire une variété d’agents pollinisateurs, notamment les abeilles, les mouches, les papillons, ou encore les coccinelles. Elle repousse la piéride du chou, les fourmis, et les pucerons noirs. Elle accompagne bien le brocoli, la tomate, le radis, le navet et les petits pois.

Pourquoi effectuer une association de légumes dans le potager ?

Pour favoriser une meilleure croissance des plantes potagères

Différentes conditions doivent être réunies pour qu’un légume pousse convenablement. Il a besoin de lumière, d’eau et d’air pour effectuer une photosynthèse afin de fabriquer des matières organiques. La photosynthèse requiert le respect de divers paramètres, notamment une température favorable et une humidité adaptée selon le végétal. Dans le cas contraire, la réaction chimique va se dérouler dans de mauvaises conditions. Chaque plante potagère dispose de ses propres critères de croissance. Il est essentiel de les connaitre pour faire cohabiter des végétaux capables de pousser ensemble, et pour éviter qu’ils ne se détruisent.

Vous aimerez aussi :  Comment choisir la terre de son potager ?

Pour des légumes succulents et nombreux

L’association de légumes dans le potager joueun rôle fondamental dans le rendement et le goût des plantes. Ces dernières offrent d’intéressants résultats lorsqu’elles se trouvent en de bonne compagnie. Une bonne plante potagère peut créer les conditions favorables pour le bien-être et le développement de sa voisine. Elle extrait des nutriments dans la terre pour les transformer en matière biodisponible à partager avec les autres.  Ces derniers puisent les nutriments nécessaires à leur croissance, dans cette condition. C’est par exemple le cas de la tomate cultivée à proximité des radis, de la carotte ou du poireau.

Pour créer des défenses naturelles

Les traitements chimiques ou biologiques destinés à protéger une culture des maladies et des parasites sont incontournables d’un jardin. Une bonne association de légumes dans le potager vous permet de vous en passer, ou de les réduire. Par exemple, faire cohabiter du céleri et de l’oignon aide à lutter contre la piéride du chou. Les tomates sont appréciées pour leur pouvoir répulsif contre les parasites. Privilégiez ces plantes, autant que possible. Une haie munie d’un seul type d’arbuste est peu résistante aux envahisseurs. Il faut varier autant que possible une plantation pour que les végétaux s’entraident. Des associations dans ce type vous aide à réussir une culture de potager.

Pour créer de l’ombre naturellement

La cohabitation d’une variété de légumes dans un potager s’avère économique et pratique. Elle vous évite d’investir dans du matériel destiné à créer de l’ombre pour les plantes qui apprécient cela. Vous n’avez pas non plus besoin d’aménager un espace pour elles. Les plantes peuvent s’entraider entre elles. Veillez à cultiver celles sensibles au soleil près de celles capables de fournir une zone ombragée. Par exemple, les jeunes plantes réputées pour leur fragilité trouvent leur place à proximité des végétaux à grandes feuilles. Les carottes poussent bien en-dessous de l’ombre créée par les feuilles du poivron. Elles sont protégées de la forte exposition au soleil.

Pour un usage efficace de l’espace disponible

Les variétés de plantes se distinguent par leur taille et l’espace dont elles ont besoin. Différents paramètres sont à considérer avant de définir un emplacement pour un légume. Ce sont son système racinaire, sahauteur, sa forme et l’envergure de ses feuilles. Des légumes nécessitent plus de place que d’autres. Les épinards permettent d’économiser de la place, mais ils deviennent rapidement envahissants s’ils ne sont pas récoltés à temps. Le maïs est caractérisé par ses racines qui s’enfoncent profondément. Il devient plus facile d’optimiser un espace potager lorsque la culture est variée.

Pour rendre le travail du jardinier moins compliqué

L’association de légumes dans un potager présente un intérêt pour un jardinier. Ce dernier voit son travail devenir plus facile lorsqu’il choisit de cultiver une variété de plantes ayant les mêmes besoins. Cela peut être un besoin en eau ou l’inverse, en soleil ou en zone ombragée, et en nutriments. Par exemple, les légumes racines résistent à l’aridité. En cultivant une variété, vous évitez l’arrosage fréquent, essentiel pour économiser l’eau. N’hésitez pas à installer côte-à-côte les carottes, l’oignon, l’ail, l’échalote, les betteraves, les petits pois, les fèves et les haricots, si c’est possible.

Pour embellir le jardin

Une multiculture est meilleure pour le côté esthétique d’un potager, par rapport à la monoculture. Il est agréable de voir une variété de plantes avec des couleurs différentes recouvrir un terrain. Vous pouvez associer des légumes verts, rouges et jaunes sur une même portion de surface. Les végétaux à grandes feuilles sont en harmonie avec les plantes à feuilles moyennes et/ou fines. Il est plaisant d’observer des épinards et des laitues au feuillage abondant cohabiter avec des fleurs. A ce niveau, tout est quasiment permis. Laissez parler votre imagination concernant les associations de couleurs possibles. Attention à vous référez au tableau sur les associations allélopathiques pour assurer une culture équilibrée.