semer et entretenir les tomates

Amoureux de tomates et de jardinage, le semis de tomates est fait pour vous ! Il va de soi que la tomate que vous cultiverez vous-même sera meilleure que celle proposée dans le commerce : elle est plus saine et a bien plus de saveur. L’aventure vous tente ? Nous vous guidons.

La meilleure période pour semer des tomates

Le semis de tomates est une opération culturale qui dure plus ou moins 4 mois : de ce fait, nous vous conseillons de commencer assez tôt le semis en abri à partir de février ou de mars, pour une mise en terre en mai.

Il est préférable d’effectuer ses semis en intérieur (sous serre, comme le semis d’épinard), ou de semer à côté d’une fenêtre pour éviter les puissants rayons du soleil. Lorsque la plante est bien formée, vous pourrez la mettre en terre (à partir de début mai). Vous pouvez aussi prendre des tomates toutes formées, et les replanter à la transition printemps-été.

Comment semer des tomates de façon efficace ?

Pour semer vos tomates, nous vous conseillons de commencer par installer un lit de gravier (2 – 3 cm) qui va faciliter l’opération de drainage. L’installation du gravier n’est pas obligatoire, mais grandement recommandée, car très utile pour les racines : elle évite que ces dernières ne pourrissent.

Vous aimerez aussi :  Comment se préparer pour un jardin écologique

période pour semer des tomates

Muni de votre contenant, mettez-y du terreau spécial pour semis jusqu’à couvrir les deux tiers (2/3) du contenant, puis tassez un peu avant de continuer à remplir. Là, vous pouvez semer vos graines. Si vous semez en pot, mettez juste quelques graines au milieu, c’est suffisant.

Si vous semez dans un contenant en caissette, faites en sorte d’espacer le semis de 4 cm dans tous les sens. Vos graines semées doivent être arrosées régulièrement : le substrat doit toujours être humide. Dès que vous voyez les premiers germes, exposez vos semis à la lumière du soleil.

Semer des tomates : l’importance de l’entretien

Pour que votre semis de tomates réussisse, vous devez être à cheval sur l’entretien :

  • Enlever les pousses gourmandes ;
  • Favoriser l’exposition au soleil ;
  • Ne pas négliger l’arrosage ;
  • Retourner et aérer le sol ;
  • Fertiliser la terre ;
  • Tailler la plante.

Les pousses gourmandes poussent entre la tige et la feuille et prennent énormément de sève : vous devez les enlever pour favoriser la croissance des tomates. N’oubliez pas qu’une tomate développée et mûre est une tomate qui a baigné au soleil. Binez souvent la terre, pour éviter les mauvaises herbes et n’hésitez pas à l’enrichir de purin ou d’engrais organique.