Home Jardin Tout sur le jardin japonais

Tout sur le jardin japonais

par Redaca
Tout sur le jardin japonais

Un jardin japonais est une imitation de la nature. Voilà comment il est possible de décrire cet espace de détente et de bien-être, de manière brève. Simple et minimaliste, la création de ce petit paradis terrestre est facile. Il demande peu de travail, et il n’engage qu’une liste restreinte d’éléments. Ces derniers incluent des végétaux, des rochers et des accessoires naturels. Pour aller plus loin, voici ce dont il est important de connaitre sur le jardin japonais.

Quels sont les principes d’un jardin japonais ?

Le jardin japonais reflète les tendances culturelles de l’époque où il a été créé, notamment dans le temps Kamakura (1185 à 1333). Beaucoup apprécié des Samouraïs, ces derniers s’en servaient comme lieu de contemplation. Ils aimaient y rester pour méditer et rechercher de l’inspiration. Le jardin japonais est le fruit d’une inspiration sur la nature. Les maîtres paysagistes à l’époque désiraient créer un espace unique mais simple où les visiteurs se sentent près de mère nature. Ils s’étaient alors basés sur les éléments principaux qui composent la nature. Ce sont les végétaux, les rivières, les allées, les pierres et les montagnes. Créer ce type d’espace était un moyen pour eux de créer un équilibre entre la forêt et les architectures modernes.

Principe 1 : créer un sentiment de tranquillité aux visiteurs

Le jardin japonais est créé de manière simple et sans fioriture pour apporter un sentiment de tranquillité. Les visiteurs s’y sentent zen et en harmonie avec la nature. Il offre une atmosphère de relaxation et de méditation, rien qu’à la vue de son aménagement. Il vous permet de vous débarrasser du stress et de vous ressourcer. Il va falloir limiter l’usage de mobiliers de jardin, pour créer cet effet de simplicité et minimalisme.

Principe 2 : mettre en avant la nature

Le jardin japonais est avant tout un endroit de contemplation de la nature. Le but est de donner l’impression aux visiteurs d’admirer un chef d’œuvre, un tableau. La nature doit alors être l’élément principal composant l’enclos. Les arbres et les arbustes sont davantage mis en avant par rapport aux plantes à fleurs. Les visiteurs entendent le son de ruissellements, grâce à la présence aquatique. Ils découvrent de la mousse et des fougères, comme s’ils étaient dans la forêt.

Principe 3 : marquer chaque saison

Les Japonais accordent une importance aux quatre saisons. Ils aiment contempler l’œuvre que chacune d’elle apporte :

  • Au printemps : cette saison marque la renaissance et la floraison. Les végétaux fleurissent et ils produisent des feuilles fraîches. Cela permet de profiter d’un spectacle de couleurs.
  • En été : la couleur verte est prédominante, et la chaleur se fait ressentir. Rien de plus agréable que de passer du temps dans le jardin pour se rafraîchir en écoutant le son des ruissellements.
  • En automne : cette saison promet un spectacle visuel. Les feuilles changent de couleur, notamment celles de l’érable. Elles virent du jaune au rouge. Une fois tombé, elles offrent un beau paysage dans le jardin.
  • En hiver : cette saison est rude et rigoureuse. Une partie de la végétation peut subir une modification, en essayant de s’adapter aux conditions climatiques.

De quoi est principalement composé un jardin japonais ?

Un jardin japonais comprend, en grande partie, des éléments rappelant la nature. Il est important de garder à l’esprit que cet enclos est une version miniaturisée d’une forêt ou d’une plaine. Voici une liste de ce que vous allez trouver à ces endroits.

Tout sur le jardin japonais

Des végétaux

Les végétaux figurent dans la liste des trois éléments les plus importants d’un jardin japonais. Ils apportent du charme à l’espace vert, et ils rappellent l’importance de la proximité avec la nature. Le problème, les végétaux sont évolutifs. Il est alors important de choisir leur emplacement selon ce paramètre. Leurs feuilles peuvent tomber et changer de couleur, selon la saison. Le paysagiste s’assure que les espèces végétales soient variées, en tâchant qu’elles ne soient pas trop nombreuses. Au Japon, les jardiniers définissent ce type d’organisation comme étant « L’art du niwaki ».

Des roches

Les roches occupent une place prépondérante dans un jardin japonais, au même titre que les végétaux. Il faut savoir que l’archipel nippon est un territoire volcanique. Les pierres font partie intégrante de la nature. Privilégiez les pierres de couleurs sombres appréciées pour leur sobriété. Disposez-les par nombre impair, c’est-à-dire par lot de trois, cinq ou sept. Selon la tradition nippone, les nombres impairs font honneur aux esprits divins. Il est même dit qu’ils hébergent l’âme de Bouddha.

Vous aimerez aussi :  Les meilleurs arbustes persistants plein soleil à avoir dans son jardin

D’eau

L’eau est omniprésente dans les forêts au Japon. Cela signifie qu’elle doit composer un jardin japonais. Selon les Japonais, l’eau est un symbole de force, de pureté, d’équilibre et de douceur. C’est important pour quelqu’un désirant se ressourcer ou à la recherche d’inspiration. Il est possible de manifester une présence d’eau sous forme d’une petite marre, d’un ruisseau, ou d’une fontaine. Il peut être intéressant de pouvoir entendre l’écoulement de l’eau et le ruissellement.

Des bonsaïs

Un jardin japonais est indissociable du bonsaï. Cet arbre miniature trouve sa place dans un petit contenant en céramique. Il peut être placé à l’intérieur comme à l’extérieur.

Le simple fait de l’avoir présente des avantages :

  • Il réduit le stress : entretenir un bonzaï requiert une concentration, essentielle pour se détacher du stress et de l’anxiété de la vie quotidienne ;
  • Il améliore la connexion avec la nature : le bonzaï est compatible avec le principe du jardin japonais ;
  • Il est agréable à contempler : la contemplation est une activité phare des visiteurs du jardin nippon. Cela tombe bien puisque le bonsaï stimule l’inspiration et la créativité ;
  • Il purifie l’air : la plante réduit les toxines libérées par des produits ménagers, notamment les insecticides.

 

Des accessoires naturels

Les accessoires rendent un jardin vivant, convivial et chaleureux. Privilégiez les matériaux naturels aux synthétiques, pour être le plus près possible de la nature.  Troquez les accessoires en plastique contre du bois, de l’argile, de la pierre et du bambou. Il est intéressant de les conserver selon leur teinte naturelle. N’hésitez pas à investir dans des accessoires en couleurs naturelles chaudes, si vous tenez à apporter plus de chaleur à l’espace vert.

Des allées et des sentiers

Les allées et les sentiers sont incontournables d’un jardin japonais. Ils sont conçus avec des matériaux naturels, comme des cailloux, du sable et des roches. Pratique, une allée facilite la circulation dans l’enclos. Esthétique, elle permet d’y créer un équilibre. Le but ultime des pas japonais était d’éviter que les invités ne salissent leur kimono en allant vers le pavillon du thé. Plus tard, les maîtres paysagistes leur attribuent davantage de missions.

Comment créer un jardin japonais ?

Pour créer un jardin japonais, il suffit d’intégrer de façon stratégique les éléments cités dans la partie précédente. Bien aménagé, l’enclos met une demeure en valeur. Il devient cet espace naturel où il est agréable de passer du temps. Voici des conseils pour un agencement réussi.

Miser sur la sobriété et le minimalisme

Les Japonais aiment la simplicité. Ils préfèrent la sobriété aux décors extravagants. Il est important de tenir compte de ces critères en créant un jardin nippon. Il est reposant pour l’esprit de se trouver dans un endroit calme et simple. Ce type de décoration appelle à la sérénité, essentielle pour les personnes se trouvant dans un état de stress. Il va alors falloir limiter les accessoires utilisés. Réduisez les artifices à l’essentiel, s’ils sont indispensables. De préférence, les éléments composant l’enclos sont de couleurs sobres, hormis le cas des fleurs.

Tout sur le jardin japonais

Agencer l’espace vert de façon asymétrique

Un jardin japonais se distingue de son homologue français par l’agencement des éléments qui le composent. Les végétaux et les pierres d’un enclos nippon sont aménagés de manière asymétrique. Ils sont disposés un peu partout sur le terrain. Bannissez tout ce qui est ligne droite. Préférez créer des chemins sinueux. Privilégiez les éléments de différentes tailles. Le but est de reproduire la nature et ses composants. Il va alors falloir créer un déséquilibre entre ce qui se trouve sur le côté gauche et droit du jardin. Cette conception permet d’équilibrer l’ensemble.

Séparer les éléments constitutifs du jardin japonais

Les éléments constitutifs d’un jardin japonais sont isolés pour être davantage mis en évidence. Par exemple, deux espaces végétales différentes sont séparées par une allée en pierre ou en sable. Deux types de roches sont placés à part, séparés par des accessoires.  Il est déconseillé d’amasser différentes sortes de plantes dans un même endroit, bien qu’il s’agisse de vos variétés préférées. Une astuce consiste à jouer avec la hauteur pour éviter un effet entassé.

Vous aimerez aussi :  Les meilleures plantes aquatiques pour votre bassin de jardin

Bien choisir les végétaux

Un espace vert japonais a ses particularités en matière de composants végétaux. Les arbres y sont incontournables. Ils présentent l’avantage de marquer une saison. Par exemple, il est conseillé de planter un cerisier pour admirer sa floraison abondante en printemps. Le pin est un choix intéressant pour profiter d’une belle végétation en hiver. Le feuillage persistant de cet arbre vous promet un spectacle, durant les froids rigoureux. En automne, l’érable vous offre ses feuilles aux couleurs chaleureuses.

Ce type de jardin doit intégrer d’autres végétaux, notamment :

  • Des bambous : ils sont utilisés comme écran pour préserver l’intimité au sein de l’enclos ;
  • Des arbustes : investissez dans le cognassier du Japon, le houx ou encore le cotonéaster ;
  • Des plantes couvre-sol : ce sont les fougères et les mousses ;
  • Des plantes à fleurs : privilégiez les hostas, les azalées, les iris du Japon, les cerisiers du Japon et les rhododendrons ;
  • Des plantes aquatiques : optez pour les nénuphars, les roseaux, et les iris pour les berges.

 

Créer un point d’eau

La plupart des jardins japonais disposent d’un point d’eau, notamment d’un petit bassin, d’un étang, d’un ruisseau ou d’une fontaine. La structure est installée au centre de l’espace, ou dans un coin. L’essentiel est qu’elle soit visuellement accessible pour permettre aux visiteurs de la contempler.  Le son de l’eau est apprécié pour son effet relaxant et apaisant. Les Japonais aiment les fontaines bruyantes, ou également appelées « Shishi-odoshi ». Conçues avec du bambou, elles fonctionnent grâce à un système rudimentaire. Selon les croyances japonaises, le bruit de l’eau chasse les prédateurs. Assurez-vous que les points d’eau soient faits avec des matériaux naturels, notamment de la pierre. Dans le cas d’un bassin, il peut être mis en avant grâce à une végétation ou des cailloux.

Utiliser des pierres et des cailloux

Les pierres et les cailloux sont vos alliés pour un agencement de jardin nippon réussi. Ils servent à équilibrer les végétaux et les accessoires. Vous allez surtout en avoir besoin pour concevoir des allées. Les pierres grosses et plates conviennent pour la création de pas japonais. De couleurs sombres, elles représentent bien la nature. Pour le côté pratique, il est préférable d’opter pour des matériaux ayant une nuance claire pour qu’ils soient faciles à repérer. Vous pouvez associer ou non les grosses pierres avec les cailloux. Servez-vous de ces derniers pour créer un chemin ou pour entourer un point d’eau.

Ajouter des éclairages extérieurs

Les éclairages extérieurs restent importants, peu importe le type de jardin :

  • Ils embellissent l’extérieur : les éclairages extérieurs jouent à la fois un rôle utilitaire et esthétique. Ils mettent en valeur les éléments se trouvant à proximité. Aussi, ils créent une ambiance chaleureuse.
  • Ils orientent les visiteurs : à la nuit tombée, il est difficile de s’orienter dans un espace dépourvu d’éclairage. Cette situation est propice aux accidents, en plus d’être peu pratique. Il est conseillé d’éclairer les allées et les points d’eau.
  • Ils sont utiles pour les seniors : la capacité visuelle des seniors est moins bonne par rapport à celle de plus jeunes personnes. Il est vivement recommandé d’ajouter un éclairage dans l’enclos pour les protéger des accidents et pour leur faciliter la circulation.

Préserver l’intimité du jardin

Un jardin japonais se trouve à l’abri de la ville bruyante, de la route et des regards indiscrets. L’un des moyens pour y parvenir est de le clôturer. Préférez installer une clôture naturelle, au lieu d’une structure moderne. Vous pouvez, par exemple, cultiver des plantes massives ou des arbustes persistants autour de l’enclos. Un muret en pierre se révèle un choix intéressant. L’essentiel est de conserver l’intimité au sein du jardin. Les utilisateurs ne doivent pas avoir un accès visuel aux éléments se trouvant hors de l’espace.

Articles similiaires

lucky neko

aztec slot

depo 25 bonus 25

https://kroya-kroya.cilacapkab.go.id/wp-includes/fonts/nexus-slot/

https://babakan-kawunganten.cilacapkab.go.id/wp-includes/garansi-slot/

https://citepus-jeruklegi.cilacapkab.go.id/wp-includes/depo20-bonus20/

zeus slot

gacor x500

slot 5000

slot garansi kekalahan 100

joker123

idn slot

idn slot

idn slot

nexus slot

nexus slot

zeus slot

slot qris

slot rusia

slot vietnam

judi slot triofus

garansi kekalahan 100

depo 25 bonus 25

nexus slot

nexus slot

zeus slot

garansi kekalahan 100

https://sinaboi.desa.id/wp-includes/depo25-bonus25/

https://casadepianos.com.br/