plante succulente espèces représentatives - IMG de garde

Une plante succulente ou grasse, en voilà un nom bien gourmand. Vous vous dites surement comment la cultiver et l’entretenir. Laissez-nous vous dire que cette plante à plus d’un tour dans son sac. Vous verrez alors tout ce qu’il faut savoir sur les plantes succulentes et leurs espèces représentatives.

Définition des plantes succulentes

Une plante succulente est une plante à feuillage charnu gorgé du suc, d’où son nom. Aussi nommées plante grasse, les succulentes offrent une étonnante variété de formes, de feuillage, de floraisons et de rusticité. Elles sont la capacité de stocker l’eau dans leurs feuilles, leurs tiges et leurs racines. Elles sont alors dites « xérophytiques ». Cette caractéristique leur permet alors de survivre dans les milieux hostiles.

Originaires des pays tropicaux, des régions semi-désertiques africaines et des régions méditerranéennes, les succulentes poussent en bord de mer, sur les plaines, dans les déserts les plus arides et même en haute altitude selon les espèces.

Méthode de culture des plantes succulentes

En dehors du fait qu’elles sont peu exigeantes en termes de culture, toujours est-il que ces plantes succulentes ne se développent correctement qu’en fonction de l’endroit où on les plante et de la typologie de culture. Si vous les cultivez en extérieur, ces plantes apprécient les sols peu acides. S’il pleut souvent chez vous, il est alors conseillé d’avoir un sol bien drainé. Vous pouvez ajouter du sable de rivière ou du gravier lors de la plantation.

Nous vous recommandons également de les planter le long des murs en périodes hivernales, car le mur va non seulement les protéger des vents opposés, mais les réchauffer par la même occasion. Vous pouvez de surcroît installer une serre ou un châssis chauffés. La rocaille sera en endroit parfait pour faire pousser des succulentes.

Esthétiquement, vous aurez une atmosphère contemporaine comme les routes texanes. Bien qu’elles soient résistantes, il faut tout de même en prendre en soins. Plus vous serez attentif aux besoins de la plante, mieux elle se portera. Et qui sait, il se peut qu’elle fleurisse.

Le bouturage des plantes grasses

Pour obtenir plusieurs plantes succulentes et leurs espèces représentatives dans votre jardin, le bouturage est réputé pour donner de bon résultat. Il existe alors 3 méthodes de bouturage : le bouturage par les feuilles, par les tiges et le bouturage d’unité. Pour le bouturer les feuilles, il vous suffit de prélever les feuilles très charnues à la base de la plante et de les déposer sur une assiette. Lorsque les blessures cicatriseront, il y aura des petites racines que vous pourrez alors planter. La méthode reste la même si vous souhaitez multiplier la plante grâce à sa tige ou par rejet.

Les erreurs à ne pas faire avec les plantes grasses

Avant de vous donner les différentes plantes succulentes et leurs espèces représentatives, il y a tout de même quelques restrictions pour ce type de plante. La première grosse erreur à éviter est de l’arroser trop fréquemment. Il faut éviter autant que la terre soit trop humide, car le système racinaire risque de pourrir. La deuxième erreur sera de la mettre en plein soleil. Que ce soit des plantes succulentes d’extérieur ou d’intérieur, mettez-les simplement dans des endroits bien éclairés. Le contact direct avec les rayons du soleil risquerait de brûler les feuilles.

En résumé, il leur faut un bon éclairage et un sol bien drainé.

Les espèces représentatives des plantes grasses

Les plantes grasses se segmentent en 12 000 espèces, toutes différentes les unes des autres. Parmi elles, on a les Agavacées, des Cactacées, Cucurbitacées, les Begoniaceaes et les Geraniaceaes. Dans la famille des Crassulacées, on peut retrouver une farandole de plantes grasses. D’ailleurs, cette espèce regroupe 1065 spécimens. On a les plantes du type Sedum avec 400 espèces différentes. Les Crassulas regroupent 300 espèces différentes. Les Kalanchoes désignent les 150 espèces différentes. En ce qui concerne les Echeveria, on compte 150 espèces. Quant au Sempervivum ou Joubarbe, les plantes succulentes sont au nombre de 65. Voici les autres plantes succulentes et leurs espèces représentatives :

Vous aimerez aussi :  Les différents types de semences et comment bien choisir ses variétés de production

Les Cactaceae

cactus de noel

Le Cactus de Noël, le Coussin de belle-mère ou le Figuier de Barbarie appartiennent à la famille des Cactaceae ou Cactacées. On peut les assimiler à des plantes-cailloux ou des plantes de la famille des Phytolacceae. Originaires des pays américains, les cactacées se déploient au Canada jusqu’aux tropiques. On peut retrouver les cactus opuntias au large des côtes d’Asie et du sud de l’Europe.

Dans certaines circonstances, les cactus sont qualifiés de plantes succulentes. Cependant, les euphorbes ou les pachypodiums ne le sont pas malgré leur ressemblance.

Les cactacées sont les plantes adaptatives. En d’autres termes, leur morphologie dépend entièrement de leurs conditions de vie. Certains cactus sont parfois dépourvus de chlorophylle quand d’autres sont gorgés de suc.

Lors de l’autofécondation, les bourgeons de croissances sont regroupés à l’intérieur des aréoles de soi sur le long du cactus. On peut observer chez certains un tissu de soi en spiral.

L’Echinopsis pachanoi

Toujours dans la famille des cactacées, l’Echinopsis pachanoi est très connu pour ses vertus salutaires. En médecine traditionnelle andine, l’Echinopsis pachanoi ou Cactus de San Pedro soigne de nombreuses maladies artérielles et des problèmes articulaires. Cette plante est également utilisée pour des cérémonies rituelles dans les Andes. Il est également utilisé pour soigner les animaux. Mesurant près de 5 m de haut une fois, ce cactus est plus adapté à la décoration outdoor. Lors de floraison nocturne, le cactus arbore de grosses fleurs blanches en forme de cloche.

Le Senecio rowleyanus

Aussi nommé plante collier de perles ou Kleinia à groseille, cette plante succulente nous vient d’Afrique du Sud. Elle trouve sa place en suspension sur les terrasses ou le balcon. Visuellement, le Kleinia à groseille possède des tiges frêles avec de petites feuilles rondes.

Ce cactus-ci se cultive uniquement sur du terreau spécial pour cactées. Si vous n’en avez pas, un mélange de terreau, pouzzolane et du sable irait très bien. L’essentiel est d’avoir un sol bien drainé. Par rapport à son exposition au soleil, il apprécie tout particulièrement ce dernier. Donc, sortez-le chaque jour.

Du côté de l’arrosage, vous pouvez les arroser 2 fois par semaine en été. Cependant, attendez que le sol soit sec. En hiver, veillez à ce que le substrat soit humide.

Pour multiplier la plante collier, il suffit de couper une tige à environ 10 cm. L’idéal est de procéder à la multiplication en avril et en août. Une fois la tige en main, effeuillez-la légèrement, puis laissez cicatriser à l’air libre le temps de remplir un pot de substrat. Enterrez la tige effeuillée dans la terre et déposez le reste en spirale. Mettez le pot dans un endroit chaud et lumineux. Tout au long de sa croissance, gardez le substrat humide.

Le Crassula ovata

arbre de jade - crassula ovata

Communément appelée « Arbre de Jade », cette plante succulente provient d’Afrique du Sud. Elle est assimilée aux arbustes de type bonzaï. Visuellement, elle possède des tiges charnues et ramifiées portant des feuilles semblables à un médaillon de jade. Cette plante se met à fleurir en automne et donne de petites fleurs blanches.

Vous aimerez aussi :  Comment choisir de la CBD?

Si elle est cultivée en pleine terre, elle peut atteindre la taille d’un homme. Cultivée en pot, veillez à la placer dans une pièce à 21 °C en été et 13 °C en hiver.

Si vous désirez faire des boutures, vous pouvez effectuer l’opération entre mars et juin.

L’Orpin de Morgane

Le Sedum morganianum est originaire du Mexique et du Honduras. Appelée également Orpin de Morgane ou queue d’âne en référence à sa tige épaisse et touffue, c’est une plante ornementale. Appartenant à la famille des Crassulacées, c’est une plante du type vivace.

L’Orpin de Morgane est une plante qui aime le soleil. En effet, grâce à ses feuilles charnues et persistantes qui retiennent l’eau, elle peut résister à la chaleur écrasante du soleil. D’ailleurs, elle apprécie les températures comprises entre 15 à 30 °C. En dessus de cela, elle est en mode végétatif. En ce qui concerne la floraison, de petites fleurs rouges étoilées apparaissent au printemps. Et pour ceux qui souhaitent découvrir comment entretenir une orchidée, consultez notre blog.

La culture de cette succulente est très simple. Si vous la plantez en pleine terre, l’eau de pluie ainsi que la rosée lui suffise. Par contre, en intérieur, il va falloir l’arroser régulièrement au moins 1 fois par semaine en été.

Pour favoriser le développement de l’Orpin, il n’est pas nécessaire d’ajouter du terreau. En général, la plante apprécie les sols pauvres. Cela dit, un peu de terreau léger ne lui ferait pas de mal.

L’Echeveria

L’Echeveria fait également partie des plantes succulentes et leurs espèces représentatives. Elle nous vient des régions sèches et désertiques du Mexique. On la retrouve également éparpillée dans l’ouest de l’Amérique du Sud. Visuellement, elle ressemble à un artichaut. D’ailleurs, on la nomme comme tel rarement. Cette plante vivace aux allures glacées possède un feuillage persistant. L’Echeveria présente des feuilles charnues aux formes longilignes. Selon la variété, elles peuvent être de forme triangulaire, en spatule incurvée ou ovoïde. Elle présente une phyllotaxie en rosette dense.

Elle arbore plusieurs couleurs allant du vert tendre au violet. L’Echeveria donne des fleurs en mai jusqu’en novembre. Elle offre une inflorescence en clochette ou en grappe. Par rapport au sa rusticité, les Echeverias ne sont pas vraiment au froid. C’est pour cela qu’il est préférable de les cultiver en intérieur ou dans une serre. Dans les régions relativement chaudes, il est possible de les cultiver en extérieur.

L’Aloe vera

Connu pour ses qualités gustatives et pour ses propriétés cosmétiques, l’Aloe vera est une plante grasse de la famille des Liliacées. Provenant de l’Afrique, de l’Inde et de la Chine, l’aloe offre 300 espèces. L’Aloe vera des Barbades est la plante la plus prisée d’entre toutes pour ses vertus capillaires et cutanées ainsi que médicinales.

L’extrait d’aloe vera renferme des nutriments et des acides aminés excellents pour le corps humain. Sa chair fait également office de pansement gastrique. En termes de soins cutanés, le gel d’aloe contient de la vitamine A et B pour stimuler l’élasticité de la peau.

En somme, les plantes succulentes, quelle que soit l’espèce, sont des plantes qui se suffisent à elles même. Gorgées naturellement d’eau et de suc, elles sont peu exigeantes en matière d’entretien.