De nos jours, il est possible de louer n’importe quelle partie d’une maison pour quelques heures ou pour une journée. Cela est notamment le cas pour la location d’un jardin, qui connait aujourd’hui un grand boom en France. Mais quelles conditions doivent être respectées ? À quel prix ? Les réponses dans cet article.

Qu’est-ce que la location d’un jardin ?

Concept encore jeune de quelques années, la location de jardin entre particuliers a su se développer rapidement. Si vous avez un jardin plus ou moins grand dans votre propriété, vous pourrez donc vous lancer dans un tel projet d’investissement locatif. D’ailleurs, si vous ne vous y connaissez pas trop dans le domaine et que vous voulez plus d’informations sur les projets immobiliers de ce type, vous pourrez vous rendre sur le site tschann. Il s’agit d’un blog où vous trouverez différentes astuces pour réussir vos investissements.

Cette activité peut être particulièrement lucrative, notamment durant l’été. D’ailleurs, vous n’aurez généralement pas de mal à trouver des locataires pour votre jardin. En effet, nombreux sont les particuliers à rechercher un endroit pour organiser différents types d’évènements tels que les anniversaires, les déjeuners, les mariages, etc.

De plus, si dans un premier temps, votre objectif principal est la location sur une courte durée, vous pourrez également envisager un système de location à long terme. Cela se fait généralement dans le cadre de la mise en place d’un potager dans le jardin. En fonction du contrat que vous établirez ensemble, vous pourrez permettre à d’autres particuliers de jardiner dans votre jardin.

Les conditions dans la location de son jardin

Quel que soit le type de votre jardin, vous pourrez toujours trouver un autre particulier souhaitant le louer. D’ailleurs, il existe différentes plateformes sur la toile pour permettre à chacun de trouver un lieu correspondant à tous les budgets et les besoins. Les demandes les plus recensées concernent la recherche de lieux pour organiser un barbecue, une fête d’anniversaire et même un mariage si votre terrain répond aux conditions requises.

En ce qui concerne la location proprement dite de votre jardin, en économie collaborative, c’est vous qui imposez les conditions. Il vous est même possible d’exiger la présence d’une personne qui s’assurera de la sécurité et de la surveillance des personnes présentes. Cette situation est utile, notamment dans le cadre d’un événement qui accueille plusieurs invités. Si vous n’avez personne de confiance, vous pouvez le faire vous-même. Sachez que vous pouvez également mettre en place certaines conditions comme l’accès ou non de l’intérieur de la maison ou de la piscine par exemple. Tout dépendra néanmoins du contrat que vous ferez signer au locataire, et bien entendu, du prix de la location.

Ainsi, c’est à vous de définir le plus précisément possible le règlement de la location à l’attention de vos locataires. L’objectif est d’éviter tout éventuel problème. Par ailleurs, dès le début de votre projet, il est conseillé de penser si vous comptez à autoriser l’accès à différentes parties de votre maison, telles que les sanitaires ou la cuisine par exemple. Définissez également si vous comptez autoriser l’utilisation de mobiliers de jeux en plein air, diffuser de la musique ou permettre l’accès aux animaux. Vous pourrez d’ailleurs fournir différentes offres incluant diverses options à différents prix.

Ce qu’il faut faire pour se protéger de tout éventuel problème avec les locataires

Dans toutes les locations, l’essentiel pour un propriétaire est de reprendre son bien dans un très bon état. Cela n’est pas toujours simple, mais il est possible de s’y assurer. Sur la plupart des plateformes d’annonce, vous pourrez exiger un dépôt de garantie dans le contrat de location. Vous pourrez aussi vous fier aux services de surveillants qui ne sont autres que des particuliers rémunérés. Leur travail consistera donc à assurer la surveillance et la sécurité des biens ainsi que des personnes durant les locations.

Outre tout cela, quelques astuces vous permettent d’éviter certains litiges :

  • Rangez ou mettez de côté les objets précieux ou fragiles se trouvant dans votre jardin ;
  • Protégez ou déplacez tout ce qui vous semble fragile ;
  • Dans le cas où vous n’êtes pas présent, ou lorsqu’aucun surveillant ne l’est, assurez-vous d’avoir verrouillé tous les endroits qui ne doivent pas être accessibles ;
  • Lorsque vous allez publier votre annonce dans les sites dédiés, privilégiez ceux qui vous proposent des mesures d’accompagnement et une assurance ;
  • Vérifiez les entrées et les sorties de votre jardin et assurez-vous qu’elles soient bien fonctionnelles.

Les différentes utilisations possibles de votre jardin en location

En fonction de vos clients potentiels, de la région où de la ville ou même du village où vous vous trouvez, sachez que votre jardin peut se transformer en différents endroits répondant à des usages spécifiques.

  • Vous pourrez par exemple faire de votre jardin un camping temporaire pour des campeurs. En effet, votre offre sera à tous les coups, moins cher qu’une autre proposée par les campings. Il s’agit d’une solution qui pourrait être très rentable, notamment lorsqu’un grand festival se déroule près de chez vous.
  • Vous pourrez aussi accueillir une fête de famille ou entre amis, qui leur permettra de profiter d’un bon moment ensemble.
  • Une des alternatives est le partage de jardin avec un autre particulier avec quelques heures de jardinage. En contrepartie, il pourra utiliser le jardin lorsqu’il en aura besoin.
  • Il vous est également possible de laisser une partie de votre jardin à un particulier pour qu’il y mette et gère un potager. En échange, il vous reversera une partie de sa récolte.

Qu’en est-il des revenus ?

Il faut savoir que le revenu que vous pouvez percevoir sur votre jardin dépend de plusieurs paramètres. La taille est le premier élément qui définira le prix de la journée ou de l’heure. Viennent ensuite les installations ou le matériel présent ainsi que la localisation. Par exemple, vous aurez un avantage conséquent si le terrain est situé près de zones touristiques.

Si votre jardin dispose d’infrastructures qui s’adaptent à l’accueil de personnes, vous aurez également un gros avantage. La présence d’un salon extérieur et d’une piscine par exemple pourrait être un très gros plus.

Il s’agit donc d’un investissement locatif qui peut être particulièrement rentable. Cependant, comme tout autre revenu, il est important de le déclarer aux institutions liées aux impôts.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here