FleursPlantes

Cotinus coggygria Royal Purple : une plante spectaculaire pour votre jardin 

Chaque variété de plante apporte une touche de beauté unique et d’émerveillement à un jardin. Parmi celle qui procure une touche spectaculaire, il y a le cotinus coggygria royal purple ou l’arbre à perruques. Adaptée à tout style de jardin, cette plante produit à la fois des fleurs délicates et des fruits. Découvrez dans les lignes qui suivent les détails pertinents à savoir sur cette variété de plante.  

Ses caractéristiques  

Le cotinus coggygria royal purple, connu également sous le nom arbre à perruques ou fustet, est un arbuste buissonnant d’origine eurasienne qui tire son nom de la forme vaporeuse et plumeuse de ses fleurs. Il est réputé pour sa rusticité, pouvant supporter des températures allant jusqu’à -20°C. Dans ce cas, il peut être planté dans les régions aux hivers rigoureux. Ses feuilles caduques, mesurant entre 5 et 7 cm de long, sont ovales et sont de couleur vert clair.  

Sa couleur se transforme au fil des saisons, passant du jaune à l’orange pour se parer de rouge une fois l’automne installé. En été, l’arbuste produit de minuscules fleurs regroupées en panicules filamenteuses et plumeuses, mesurant de 7 à 15 cm de long. Leur couleur évolue du vert au rose poudré à maturité. Cela attire les abeilles grâce à leur caractère mellifère. Ces inflorescences restent adorables, même une fois séchées. En septembre, elles laissent place à de petits fruits bruns ovoïdes.  Il est idéal de créer des haies ornementales grâce à sa grande taille pouvant atteindre jusqu’à 5 à 6 mètres.   

À noter qu’il est toxique, en particulier ses fruits et ses feuilles, ainsi que la sève de ses branches. Ils pourraient alors provoquer des irritations cutanées.   

Conseil de plantation    

Cette plante se plaît particulièrement dans les climats secs des collines arides du Sud-Est de la France, mais il peut s’adapter à toutes les régions du pays. Elle est peu exigeante et apprécie un sol bien drainant, pauvre et léger, même s’il est calcaire. Par contre, il n’est pas à l’aise dans les sols lourds, compacts, argileux et trop humides en hiver. Une fois établi, il résiste très bien à la sécheresse, à la chaleur, au vent et à la pollution urbaine. Préférant une exposition en plein soleil qui met en valeur son feuillage pourpre ou doré, le Cotinus coggygria royal purple peut également tolérer une légère mi-ombre. 

Elle peut être utilisée en tant que spécimen isolé pour créer un effet spectaculaire en été et en automne. Vous pouvez ainsi l’intégrer dans une haie libre en compagnie d’autres arbustes décoratifs tels que le forsythia, le seringa ou le cotonéaster. Il trouve également sa place dans les massifs d’arbustes persistants ou pour habiller un talus difficile avec de grandes graminées ou des buddleias.       

cotinus-coggygria-royal-purple

Quelles sont les étapes de plantation ?

Pour une plantation en pleine terre, il est toujours conseillé de préparer le sol. Commencez par l’ameublir, puis de creuser un trou d’une largeur de 3 à 5 fois plus grande que la motte. Vous pouvez, ensuite, ajouter des graviers ou de pouzzolane au fond de la fosse. 

Il est maintenant temps de planter l’arbuste en enlevant le collet. En haie, pensez à espacer les pieds de 1 m. Une fois réalisée, comblez le trou et aplatissez le sol avec le pied. Assurez-vous en même temps que l’arbuste reste bien droit. Après quelques jours de plantation, effectuez un arrosage copieux, puis régulier lors des premiers étés.  

Pour une plantation en pot, mettez une bonne couche de drainage de 50 cm de diamètre au fond du pot. Utilisez du gravier, des billes d’argile ou encore des tessons de poterie, si possible. L’objectif est d’anticiper l’humidité stagnante qui pourrait compromettre la croissance de l’arbuste. Un engrais légèrement sableux est également nécessaire. 

Les conseils d’entretien et de taillage 

Cette plante n’a pas besoin d’un entretien spécifique puisqu’elle s’adapte aussi bien au froid qu’à la chaleur. Même le taillage n’est pas obligatoire, mais il est conseillé de le faire pour obtenir un espace de jardinage à la fois remarquable, buissonnant et harmonieux. Le rabattage au ras du sol est, d’ailleurs, nécessaire car l’arbuste dégarnira au bout de quelques années. 

Si vous voulez le faire, le taillage se réalise souvent entre le mois de février et mars lors de la transition de l’hiver vers le printemps. On rabat ainsi, les feuilles fanées, les extrémités des rameaux abîmés par le gel. Afin de garder les branches vigoureuses, pensez à supprimer les branches enchevêtrées. Taillez également les tiges de moitié pour optimiser la pousse de nouveaux feuillages et pour densifier la ramure.

Les Magnolias à grandes fleurs peuvent également vous intéresser.

Quels sont les éventuels problèmes de cette plante ? 

Si le cotinus coggygria royal purple n’est pas planté dans un terrain drainé, le cadet de ses soucis n’est nul autre que l’humidité. Cette dernière va certainement freiner sa croissance, voire la tuer. La verticilliose, une maladie cryptogamique due à un excès d’eau est également fréquente. Sans traitement curatif, cette maladie attaque directement ses feuilles.  

Puisqu’il s’agit d’un arbuste au feuillage ample, les parasites l’apprécient et l’envahissent. Dans ce cas, vous aurez besoin d’un insecticide. Pour éviter les éventuelles maladies liées à l’humidité, pensez à pulvériser ses feuilles dès le printemps. Une décoction d’ail ou de prêle est également utile. Il est aussi nécessaire de retirer les zones à problème pour ne pas contaminer les autres.  

🌱 Ne manquez aucune info !

Nous envoyons chaque semaine les articles les plus populaires pour que vous ne manquiez aucune info. Inscrivez-vous dès maintenant !

Nous ne spammons pas ! Seulement deux emails par semaine. Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Redaca

Jean-Marc, rédacteur passionné par le jardinage, cultive son amour des mots autant que celui de la terre. À travers des articles floraux, il sème des idées fertiles, dévoilant les secrets botaniques avec une plume vivante. Sa passion éclot dans chaque ligne, invitant les lecteurs à explorer le monde enchanté du jardin.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page