Les astuces pour différencier les plantes mâles et femelles

Savoir identifier une plante mâle d’une femelle est crucial dans la culture de marijuana ou cannabis destinée à des fins thérapeutiques. Leur sexe correspond en effet à des finalités différentes. La plante femelle est notamment la plus convoitée des deux, car elle possède des bourgeons utiles dans l’élaboration de divers remèdes. La plante mâle, quant à elle, est dotée d’un faible taux en THC et a une capacité reproductrice moins intéressante.

Comment reconnaître un plant de cannabis thérapeutique mâle ?

La tige et les feuilles

Plantes mâles et femellesUne observation globale peut vous aider à déjà de distinguer une plante mâle d’une femelle. Dans le cas du cannabis thérapeutique, la première présente une plus grande et plus longue tige. Cette épaisseur et cette longueur sont capitales pour garantir la stabilité de ce végétal qui doit être plus grand par rapport à la plante mâle.

Vous allez également remarquer que le feuillage d’une plante mâle est moins dense. À noter que cette différence est plus palpable lorsque les plants sont matures.

Les bourgeons de préfloraison

Les plantes mâles sont caractérisées par leurs bourgeons de préfloraison qui ont l’allure de petites boules végétales. Elles sont localisées au niveau des articulations, c’est-à-dire sur la zone qui relie une branche à une tige. Elles sont à l’origine de la formation des fleurs lesquelles affichent généralement à cinq pétales.

Les plantes mâles produisent généralement ses bourgeons de préfloraison au moment où les plantes femelles conçoivent leurs organes producteurs.

À noter que les bourgeons sont dépourvus de poils. Vous allez apercevoir des étamines responsables de la formation de pollen un peu plus tard si vous les laissez pousser. Évitez par contre d’aboutir à ce degré de croissance si vous visez une culture thérapeutique, car les pollens vont atterrir sur les bourgeons femelles et les graines vont apparaître.

Comment reconnaître une plante femelle ?

Le feuillage

Plantes mâles et femellesPour distinguer une plante mâle d’une femelle, il faut regarder de près le feuillage. Celui d’une plante femelle se démarque par sa densité. Vous allez remarquer que ses feuilles présentent également une taille plus importante.

Cette distinction est certes facile, mais n‘est possible que lorsque ce végétal a atteint l’âge adulte. En effet, les plantes se ressemblent presque un peu toutes lorsqu’elles sont encore jeunes et plus particulièrement durant leurs six premières semaines.

Les bourgeons de préfloraison

Des bourgeons de préfloraison à l’origine de la formation de fleurs se forment sur une plante femelle lorsque celle-ci arrive à maturité. Ils sont localisés à l’intersection ou point de ralliement entre la tige et une branche comme ceux d’un plant cannabis mâle. Vous allez observer de poils fins translucides dirigés vers le haut qui en ressortent.

Apercevoir de nouvelles branches munies de jeune feuillage est possible lorsque les bourgeons de préfloraison apparaissent. Il n’y a rien à craindre si cela se produit, car cet état indique la croissance de la plante. Consultez ce site spécialisé en graines de cannabis pour en savoir encore plus sur les différentes étapes de développement de ce végétal.

Comment reconnaître une plante hermaphrodite ?

Les caractéristiques

Plantes mâles et femellesUn cannabis hermaphrodite est à la fois une plante mâle et femelle, mais est considéré comme un mâle. Il présente alors simultanément les caractéristiques attribuées aux deux sexes. Autrement dit, il produit deux différents types bourgeons de préfloraison.

Certains sont pourvus des poils translucides dirigés vers le haut tandis que les autres n’en disposent pas. En tout cas, ce type de végétaux doit être retiré de la culture pour éviter la libération de pollen dans l’air.

Les causes

Une plante hermaphrodite est le résultat de plusieurs facteurs notamment le stress. Ce dernier est causé par le manque d’eau ou d’engrais essentiels pour le bien-être de la végétation. La présence de lumière pendant la nuit peut aussi en être la source, car son cycle naturel est perturbé dans cette condition. Évitez les changements d’emplacement, car son bien-être peut en être affecté.

Faites attention aux détails en plantant la graine jusqu’à ce que celle-ci arrive à maturité pour éviter l’hermaphrodisme. Assurez-vous que l’eau avec laquelle vous l’arrosez ait une température normale. Utilisez les produits adaptés pour prévenir les maladies.

Les conséquences

Une autopollinisation se produit si vous conservez une plante hermaphrodite. Autrement dit, elle se féconde elle-même lorsque les pollens atteignent les bourgeons femelles. De plus, ils vont survoler sur les autres cannabis femelles et votre plantation va être remplie de graines.

Deux options s’offrent à vous pour prévenir ou éviter ces situations. Retirez doucement tous les bourgeons mâles pour éviter que les pollens ne se libèrent accidentellement durant l’opération. La seconde option qui est d’ailleurs plus radicale est de retirer entièrement les plants. Ainsi, vous êtes certain que votre plantation est totalement protégée.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here