Dans quelles conditions les plantes de CBD poussent le mieux

La culture du chanvre est très complexe et requiert beaucoup de travail. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’obtention d’un bon cannabis n’est pas à la portée de tous. Ainsi, pour une plantation de cbd, il est important de veiller à un entretien régulier des plantes afin d’avoir une bonne récolte. Voici les conditions nécessaires pour l’éclosion de votre culture.

Choisir les graines de cannabis

Pour avoir une bonne germination, il est primordial de choisir des graines en bon état. C’est le point de départ pour obtenir un bon rendement en fin de saison. Comme dans plusieurs autres cultures, c’est la qualité des graines qui influence le résultat final.

Pour ce faire, choisir entre l’espèce Sativa et l’espèce Indica sera une bonne idée. De cette manière, il sera possible d’obtenir un produit fini de qualité avec de bonnes saveurs après la récolte. En consultant le site lamaison-du-cbd.com, les cultivateurs auront plus d’informations sur les conditions nécessaires pour le développement du cannabis.

La préparation de la zone de plantation

Après la germination des graines semées, il est important de veiller à l’entretien de la plantation. Pour ce faire, certaines conditions doivent être réunies, car la culture de cannabis repose sur des bases que tout cultivateur doit maîtriser. Il s’agit dans un premier temps de la lumière. Il faut aussi faire attention au milieu de culture, à la quantité d’eau, à la température et aux nutriments.

La lumière

Tout comme les autres végétaux, la plante de cannabis a besoin de lumière pour se développer. Pour cette raison, le champ de cannabis doit être soumis à 12h de rayon de soleil par jour. De plus, pour assurer une phase respiratoire au champs, il faut garantir 8h à l’ombre aux plants.

Vous aimerez aussi :  Comment et pourquoi réussir l'association de légumes dans le potager ?

préparation de la zone de plantation

Le milieu de culture

Le type de sol agit sur le développement des graines de cannabis. Ainsi, pour le choix de la zone de culture, il est primordial d’effectuer certaines recherches afin de trouver le sol favorable à l’épanouissement d’une plantation de cbd. De cette manière, les plantes pourront prospérer et donner un bon rendement.

L’eau

L’apport en eau est très vital pour tous les êtres vivant. Toutefois, le cannabis est une plante qui n’en demande que très peu. Pour cette raison, la quantité d’eau apportée à la plantation doit être contrôlée pour favoriser sa croissance. Ainsi, l’apport journalier ne doit pas dépasser un certain seuil.

La température

Un cultivateur de cannabis doit veiller à la température du milieu ambiant de sa plantation. Le degré de température peut provoquer l’entrée en phase des plantes. Autrement dit, lorsque les plantes de cannabis sont stressées pas le climat, elles ne se développent plus. C’est d’ailleurs ce facteur qui est la cause d’un faible rendement.

Les nutriments

Même si la culture du cannabis se fait sur un sol fertile, il est primordial de nourrir le sol. Cela peut se faire de temps en temps en vue d’augmenter la senteur de la plante et de faire un bon profit. Pour ce faire, il est préférable d’arroser les plantes avec du thé compost, de la mélasse ou de la farine.

Vous aimerez aussi :  Ce qu’il faut savoir si on veut planter du chanvre dans son jardin

la culture du cannabis se fait sur un sol fertile

La récolte

Quand toutes les conditions environnementales sont bien réunies, le cannabis se développe vite. Par conséquent, la récolte a lieu rapidement. Toutefois, si le cultivateur ignore à quel moment se fait la récolte, il suffit d’analyser la plante.

En effet, à l’aide d’une loupe, l’objectif est de rechercher sur la plante la présence de trichomes. Il s’agit d’un substrat gluant qui confère à la plante son odeur de cannabis. Cette technique est d’ailleurs le meilleur moyen de ne pas faire une récolte précoce.

À défaut d’une loupe, le commerçant peut utiliser son sens de l’odorat. Cela lui permettra de sentir l’odeur des trichomes.

Le séchage

Un bon séchage est le fondement même d’une bonne conservation. Si cette étape est ratée, il est possible de perdre une grande partie de la récolte. C’est pour cette raison sue le séchage doit se fait aussi longtemps que possible avant de procéder au stockage dans le grenier.

Le cannabis ne doit pas être séché au soleil, au risque de perdre ses propriétés. Par ailleurs, il est recommandé de laisser la récolte à l’ombre pendant 2 semaines au moins. Ainsi, durant le stockage, la couleur et le goût sont préservés.

Le conditionnement

Pour conditionner le cannabis, il est possible de choisir un récipient hermétiquement fermé. Cependant, si la production de chanvre est à échelle industrielle, un conditionnement sous vide est plus approprié. Cela permet de ne pas rendre le cannabis inodore, sans goût et sans couleur. De plus, avec le conditionnement sous vide, la conservation peut se faire sur plusieurs années.