Élections provinciales, pourquoi voter?

À chaque élection, quel que soit le palier de gouvernement, de moins en moins de jeunes vont voter. Plusieurs raisons peuvent expliquer cette situation : le manque d’intérêt, mais aussi, l’absence d’un sentiment de compétence et des habiletés citoyennes requises. Faire un choix juste et éclairé, correspondant à nos valeurs requiert certaines compétences et connaissances.

• Voter c’est aussi donner son appui à une personne qui portera notre voix.
• Voter permet d’élire une citoyenne ou un citoyen qui veut faire bouger les choses dans son quartier, sa ville, sa province ou son pays.
• Nous votons pour une candidate ou un candidat dont les orientations correspondent à nos opinions et nos besoins.
• Les élus assument un grand nombre de responsabilités qui ont un impact direct sur divers enjeux qui nous préoccupent et affectent nos communautés.

Source : Le Guide à l’intention des intervenants Qui vote gagne, le guide : (p.7)


L’Île de Montréal

L’île de Montréal comporte 28 circonscriptions.



1. Acadie
2. Anjou-Louis-Riel
3. Bourassa-Sauvé
4. Bourget
5. Crémazie
6. D’Arcy-McGee
7. Gouin
8. Hochelaga-Maisonneuve
9. acques-Cartier
10. Jeanne-Mance – Viger
11. Lafontaine
12. Laurier-Dorion
13. Marguerite-Bourgeoys
14. Marquette
15. Mercier
16. Mont-Royal
17. Nelligan
18. Notre-Dame-de-Grâce
19. Outremont
20. Pointe-aux-Trembles
21. Robert-Baldwin
22. Rosemont
23. Sainte-Marie – Saint-Jacques
24. Saint-Henri – Sainte-Anne
25. Saint-Laurent
26. Verdun
27. Viau
28. Westmount-St-Louis

Pour la liste complète de toutes les circonscriptions du Québec, visitez le site officiel du DGEQ


À quoi servent les élections ?

Comme nous vivons dans une démocratie représentative, la fonction première de l’élection est de permettre aux citoyens de choisir les personnes qui les gouverneront et les représenteront, qui rédigeront et voteront les lois et les règlements en leur nom. Plus encore, voter, c’est prendre une part directe dans la désignation des gouvernements; c’est appuyer une vision et des orientations relatives au bien public; c’est savoir profiter de ses droits et saisir ainsi l’occasion de participer concrètement à la vie politique et démocratique.

Source : Le Guide d’accompagnement d’Électeurs en herbe (p.6)


Un député provincial ça s’occupe de quoi?

Le travail d’un député se situe à trois niveaux et constituent la partie visible de ses actions : siéger à l’Assemblée nationale, travailler en commissions et gérer sa circonscription.

L’activité première du député est d’étudier, d’analyser et de voter des projets de loi à l’assemblée.Dans sa circonscription, il traite les demandes des citoyens qui, par exemple :
- veulent avoir accès à un programme gouvernemental;
- souhaitent faire modifier une loi ou un règlement;
- formulent une plainte à l’égard d’un ministère ou d'un organisme du gouvernement du Québec.

Il s'assure que sa communauté reçoive sa juste part des programmes publics en santé, en éducation, d’aide à l’emploi, etc. Il peut, au nom d’un groupe, présenter à l’Assemblée une pétition demandant le redressement d’une situation que subit une personne ou une association, et qu’il considère injuste. Il fait valoir les besoins de sa circonscription auprès des ministres et des fonctionnaires responsables de l’allocation des finances de l’État. Il défend les dossiers de sa circonscription à l’occasion :
- des débats;
- de l’étude des crédits du gouvernement;
- des rencontres avec les ministres et les fonctionnaires.

Source : Guide à l’intention des intervenants - Qui vote gagne, le guide (p.46)


Les « compétences provinciales »

Le gouvernement provincial possède le pouvoir exclusif d’action dans les champs d’activités suivants :
• éducation,
• santé,
• services sociaux,
• affaires municipales,
• administration de la justice,
• droit civil,
• relation de travail,
• organisation sociale, communautaire et culturelle.

Il partage également les compétences suivantes avec le gouvernement fédéral :
• environnement,
• ressources naturelles,
• emploi, développement des compétences et main d’œuvre,
• transport, routes et travaux publics,
• immigration, langue, culture et communications,
• agriculture.

Votre vote aura un impact direct sur les décisions prises dans les secteurs mentionnés plus haut. Soyez attentif, car avec leurs promesses, les partis politiques tentent d’apporter des solutions aux problématiques rencontrées dans ces sphères d’activité.